Conseillère en développement personnel

posté le vendredi 24 mars 2017 à 15:42

Cadeau "forme pensée reçue" de bienvenue

 

Bonjour

 

Vous êtes de plus en plus nombreux, à venir lire mes publications et je tiens vraiment à vous dire : merci à vous car, vous démultipliez en moi, mes motivations et mes inspirations accompagnantes.

 

J'ai toujours partagé mes expériences et cela m'a tout simplement porté vers le haut de mes élévations personnelles et spirituelles. J'ai toujours aimé et été animé par l'écriture visant à accompagner les gens. Par ces désirs, il y a 5 ans j'étais rédactrice web rémunéré en ce temps-là (2012) à un euro l'article chez come4news.com

 

Mes articles étaient déjà portés pour la plupart, vers le partage d'astuces et d'idées pour  vivre sa vie d'une autre manière.

Cela faisait presque deux ans, que j'avais eu mon expérience de vie nommé dans le jargon médical comme étant une E.M.I m'offrant sur un plateau : mon début de mon "Éveil de conscience"

 

Invitation : Découvrez tous mes nombreux articles édités lors de cette expérience

de rédactrice web en seconde activité professionnelle en cliquant sur l'image ci-dessous

 

 

 

Je suis ravie d'être de retour ici sur la Vef. Fière d'avoir choisi cette plateforme comme associée et partenaire de mon site professionnel

 

Pourquoi je dis de retour sur la vef ?

J'ai commencé à partager mes expériences afin, d'encourager et accompagner les personnes en 2005. J'ai à mon actif, plus de deux blogs d'accompagnement en ce sens, rien qu'ici sur la Vef et environ sept autres, sur d'autres plateformes.

Malgré que cela fait plus de dix ans que mes blogs ne sont plus alimentés de mots et de partages, je viens ce matin, de prendre conscience, qu'ils génèrent encore et toujours des accompagnements pour les gens.

 

En exemple concret avec l un d'eux crée, il y a 11 ans

(Précisement en 2006 et "raccroché" par la suite à un autre blog crée le,  17 janvier 2010 soit :  il y a 2466 jours que me renseigne la vef

 

À ce moment-là,  je passais ma certification en tant qu'assistante de vie sociale.

Déjà en ces temps-là,  mais de manière inconsciente : Je créais ce qui manquait en terme de solidaritéJe créais, ce qui m'avait généré, comme un certain regret et frustrations diverses, de ne pas pouvoir trouver un partage d'expériences, de d'autres personnes, ayant suivis, cette même formation avant moi.

 

Alors, j'avais créé un blog sur la Vef, allant dans ce sens, pour ceux qui vivraient cette même voie, après moi. Cet espace créé avait tellement suscité de visites qu'un jour, quatre ans après, j'avais reçu un message de remerciement d'une personne qui était jury, de cette certification,  dans une autre région.

 

 

Invitation : Un clic sur l'image, vous permet de voir mieux, grâce à l'agrandissement de l'image

 

Le contenu que je partageais était tellement complet en terme d'aides, pour réussir avec brio cet examen, qu'un autre jour, j'avais reçu un mail, d'un responsable du ministère du travail,  me demandant de supprimer, toute la liste d'articles qu'ils avaient estimé "trop aidant" et que certains candidats se contentaient de copier/coller, tout le contenu de mon mémoire de formation.

 

Les jurys avaient dans plusieurs régions, comme support présenté à l'examen final : mon mémoire et c'est ainsi qu'ils avaient sonné l'alerte, d'un blog qualifié de "trop aidant" et faussant les donnes et les mérites de certains candidats. Ce responsable m'avait néanmoins, remercié pour tout ce travail réalisé, avec coeur et solidarité.

 

Aujourd'hui, le contenu de ce blog est quasi vidé car, j'avais respecté, ce que l'on me demandait de faire à cette époque.

En vrai, si seulement, ceux qui se sont contentés de plagier bêtement, l'intégralité de mon mémoire, auraient quant à eux : respecté, ce qui était pourtant chaudement recommandé et vivement conseillé, à savoir :

 

Que mon mémoire était partagé pour inspirer le leur...et qu'au final, par une éventuelle action liée à l'idée saugrenue, de copier/coller ce mémoire, qu'ils s'encouraient par eux-même et contre eux-même : le risque de se faire recaler, au bout de leur 770 heures de formation, soit mine de rien, 6 mois à temps plein d'étude et encore ! Je ne vous quantifie même pas, le nombre que l'on pourrait rajouter aux 770 heures initialement effectuées, au sein de l'AFPA, si on s'amusait là, ici et maintenant, à comptabiliser, toutes les heures passées chez soi, à étudier tout ce joyeux  programme !

 

Si...et seulement si...cela avait été vu, entendu et compris, en ce sens de respect par tous... 

Eh bien, ce blog serait toujours présent en son intégralité.

Il est là, ici et maintenant et malgré tout, encore source d'accompagnements, par son rattachement sur un autre de mes blog vu :

 

 

Invitation : Un clic sur l'image, vous permet de voir mieux, grâce à l'agrandissement de l'image
 

Le plagiat constitue  un ensemble de véritables freins aux partages bienveillants réalisés par bon nombre d'entre nous. Ce même ensemble constitue les mêmes freins et limites, dans la vie, de ceux qui pratiquent cette manière d'agir, de penser, pour soit disant se réaliser/s'accomplir pleinement

 

Je vous invite à y songer, lorsque vous partagez par exemple, seulement La chose, qui vous a plu, sur vos Facebook, blogs ou autres, sans y accompagner, le texte d'introduction publié, de cette personne ou ne serait-ce qu'au moins avoir eu l'idée respectueuse, d'en citer le nom de cette personne,  chez qui, vous avez lu et ressenti cette résonance, qui vous a porté et inspiré, au point de la partager à votre tour, à tous ceux,  faisant partie intégrante, de votre cercle relationnel, que celui-ci soit personnel, professionnel ou social.

 

Selon-moi, être en gratitude envers un message opportun reçu et veiller à être reconnaissant envers l'inspiration et la guidance reçue est non seulement fondamental, pour que cela se reproduise de nouveau et va dans le bon sens et courant humaniste*, dont je suis fière d'y être désormais, pleinement adhérante.

 

De plus, opter pour un tel mode de fonctionnement et comportement, vous portera encore plus loin, plus haut et vous reviendra "en forme" démultiplié positivement, dans votre vie.

 

L'inverse est tout autant valable et vrai

L'une des nombreuses phrases qui me sert agréablement et positivement, depuis plusieurs années est de garder en conscience...ce proverbe français :

 Qui sème le vent, récolte la tempète

 

De loin et avec bienveillance envers mon propre bien-être intérieur et bonne conscience, je préfère me réaliser et réaliser ma vie avec cette pensée de Denis St-Pierre

Le secret des relations humaines réside

dans le respect des autres en toutes circonstances.” 

 

Hier soir, une belle forme pensée, en terme d'un de mes récents questionnements  à savoir :

 

Que pourrais-je offrir en cadeau de bienvenue, à mes nouveaux abonnés de ce blog devenu associé et partenaire de mon site professionnel ? 

 

La réponse m'est arrivé par et grâce à monsieur Paul Pyronnet.

Un homme, un mentor durant mes études :  PNL et Ennéagramme en autodidacte de 2015-2o16. Aussi, au quotidien M. Paul Pyronnet, me soutient à vivre ma vie, de manière harmonieuse et me guide en ce même sens, dans mon activité professionnelle.

 

Mon cadeau pour tout abonnement gratuit

à mon blog

Vous permettant ainsi, de recevoir les mises à jour, en étant informé, en tant réel, des publications de mes nouveaux articles d'accompagnements, d'encouragements et source de motivations est le partage de cette forme pensée et synchronicité reçue hier, par la générosité et talent de mon mentor. 

 

Ce cadeau de partage de ma forme pensée*, cet outil PNL (Programmation Neuro-Linguistique) qui vous sera proposé (environ 48 heures après votre abonnement à mon blog), vous permettra à force de le pratiquer de manière ludique, simple, originale, inconsciente, progressive, constante et définitive, de vous libérer, de vos croyances erronées qui, trop bien souvent, limitent et freinent nos réalisations et évolutions personnelles.

 

Dans le menu de mon blog, vous y trouverez le lien proposé pour vous abonnez gratuitement. 

 

Cette publication  fait l'un de mes grands plaisirs et ensoleille ma journée où de plus, le soleil est carrément présent, lui aussi, en Ille-et-Vilaine.

 

Belle journée à vous

Chrystele  

 

 


 
 
posté le mercredi 22 mars 2017 à 12:47

S'intensifier intérieurement

 

 

Hier, j'ai vécu une journée qui m'a été agréable à vivre. J'ai pris conscience, grâce aux mots échangés avec une jeune fille de mon entourage proche et en fin de journée, de nouveau cette même expérience, lors d'une conversation, cette fois-ci avec mon fils aîné Jimmy, que certaines personnes de mon environnement deviennent eux aussi, de plus en plus acteur/actrice de leurs vies respectives.

 

Je suis fière des avancées magnifiques que mon fils  réalise depuis le début de l'année. Aujourd'hui, il sait lui aussi, intensifier sa vie en commençant à la vivre, comme il me voit la vivre depuis plusieurs années. Il est de plus en plus attentif, à ce que je peux bien en exprimer et partager  comme étant des "clés" à s'offrir à soi-même, afin de se réaliser pleinement et harmonieusement.

 

Comment pouvons-nous

s'intensifier intérieurement ?

 

 

  

Il existe un outil de PNL qui permet de bien intensifier sa vie. J"anime un atelier créatif où les participants découvrent et apprennent tout de ce merveilleux outil de developpement personnel.

À l'issue de ce temps créatif, les personnes ont un magnifique support qu'ils pourront mettre en valeur, à l'intérieur de chez eux grâce à ce qu'ils ont crée lors de ce temps d'échanges et de pratique collective.

Leur création devient un véritable pilier pour tout ce qui constituera leurs étapes nécessaires pour réaliser leurs vies, comme ils souhaitent la vivre au plus profond d'eux-même.

 

Pour toutes demandes d'informations et d'inscription à cet atelier, je vous invite à utiliser le bouton ci-dessous  

 

 

 

 

 Je vous souhaite une belle journée

Chrystèle  

 

Merci pour vos partages, cela fait vraiment plaisir

 

 

Article(s) complémentaire(s)
Faites de votre vie une œuvre d’art/un rêve
 


 
 
posté le lundi 20 mars 2017 à 16:54

L'éducation émotionnelle de vos enfants

 

Nous pensons tous à apprendre à nos enfants à s'habiller tout seul, à manger seul, à devenir plus grand de jour en jour. Globalement, nous les portons vers leur autonomie. Ce qui constitue une très belle action.

 

Mais, avez-vous pensé un jour à leur apprendre également, à développer leur intelligence émotionnelle ?

 

Je vous invite à leur montrer l'exemple, en exprimant vous-même vos sentiments le plus possible. Ainsi, vos enfants développeront encore plus leur intelligence émotionnelle en exprimant comme vous, ce qu'ils ressentent à l'intérieur d'eux.

 

L'éducation de nos enfants, selon-moi, passe également par la valorisation de leurs ressources et potentiels et par l'expression de leurs "être".

Aujourd'hui, l'éducation nationale ou tout ce qui s'approche de près ou de loin à l'éducation de nos enfants, sous estime encore l'importance que peut être de leur apprendre à devenir acteur de leur vie. 

 

 


 

Voulez-vous découvrir

votre capital d'intelligence émotionnelle ? 

 

Par le biais d'un questionnaire, je vous propose de découvrir quel est le niveau de votre intelligence émotionnelle.

Pour ce faire, il vous suffit de vous rendre sur le document ci-joint en cliquant sur l'image 

 

 

 

Si vous désirez partager vos résultats et/ou si vous avez des questions suite à votre résultats, je vous invite à venir les exprimer en commentaire

 à bientôt

 

Liens complémentaires à la publication
Education enfance

Article(s) complémentaire(s)
Quel est votre capital confiance ?
 


 
 
posté le jeudi 09 mars 2017 à 23:11

Hier la journée de la liberté des femmes, aujourd'hui la mienne

 

Aujourd'hui, c'est un jour que j'aime et dont j'en suis en pleine gratitude. Je l'aime car, il m'a fait découvrir tous les fruits, de mes cheminements personnels et réalisations professionnelles.

 

Il va peut-être vous paraître  "bizarre" de lire que j'ai découvert réellement mon site pleinement et avec ce regard qu'aujourd'hui, alors que la mise en réalisation et création de celui-ci à commencé en janvier 2017.  

 

Je remercie cette idée de création car, grâce à cette ambition professionnelle, je me suis crée et défini pleinement dans mon activité professionnelle en même temps que lui.

 

Me connecter à mon traitement de texte, pour écrire les pages de mon site a été un pur moment dans justement le moment présent.

 

Je voyais les gens dans mon esprit et au final, je n'écrivais pas des pages explicatives au sens propre : Je parlais aux gens qui viendront lire ces pages. 

 

Tous les mots partagés, toutes les idées de mise en page et de supports m'ont été magiquement murmurées par mon intuition.

 

Avant, au tout début de ma réalisation professionnelle en tant que conseillère en développement personnel et spirituel, j'étais souvent dans l'appréhension de ne pas réussir à justement réussir.

 

À force d'aller à ma rencontre, d'aller me découvrir réellement, je suis émerveillée de voir, de percevoir, de ressentir toutes les raisons de toutes mes dernières années, où les expériences n'étaient guère agréables à vivre sur le moment-même.

 

Je suis émerveillée de comprendre toutes les raisons de mes choix et de mes désirs d'étudier pour moi-même au départ : la PNL, la philosophie de Maria Montessori, les pensees d'Eckhart Tolle, celles de Jacques Salomé, celles de Anthony Robbins ou encore celle de monsieur Paul Pyronnet et celle de madame Alibaux Fanny.

 

Je suis en gratitude de tous les partages de monsieur David Laroche, de monsieur Eric Goyer qui m'ont donné bien des bouffées d'oxygène euphorisantes et dynamisantes.

 

Je suis en gratitude devant tous mes lecteurs et abonnés de Facebook  qui me porte vers le meilleur de moi-même.

 

À ma famille et amis qui sont restés fidèles, boostants, encourageants et aidants : Je vous aime...merci 

 

À toi Aline, cet espace d'accompagnements c'est NOTRE cabinet car, ton cadeau des cieux fait le lieu d'accompagnement. Toi qui voulait  tant être reconnaissante de tout ce que la vie t'avait donné et donné aux gens les mêmes joies : Regarde ma belle, on a réussi.  Je t'aime 

Liens complémentaires à la publication
Mon site

 


 
 
posté le mercredi 08 mars 2017 à 16:56

Créez votre cadre original avec vos messages subliminaux

 

Pour lire les descriptions de cet atelier : Je vous invite à cliquer sur l'image pour l'aggrandir  

 

 La prochaine date

 

 

 

Samedi 08 avril 2017 de 10 heures à 12 heures

 

 

Pour toutes inscriptions et renseignements

 

 ME CONTACTER 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
posté le mardi 10 janvier 2017 à 10:37

Faites de votre vie une œuvre d’art/un rêve

 

 

 

C’est de loin l’un des meilleurs conseils que l’on m’ait jamais donné. Un précieux conseil qui m’a accompagné dans les moments de joie, comme dans les moments de doute et dans les épreuves.

 

Une parole de sagesse qui a profondément nourri mon désir intense de continuer le cheminement vers la réalisation de mes rêves.

 

Et si vous aussi, vous vous mettiez dès maintenant dans la peau d’un créateur pour créer la vie dont vous rêvez ?

 

En effet, certains poursuivent le bonheur, d’autres le créent…

 

Je vous encourage vivement d'écouter cette courte vidéo ci-dessous  : 

 

Et je vous recommande de vraiment vous poser ces quelques questions :

 

Qu'est-ce que vous avez envie de créer ?

Qu'est-ce que vous avez envie d'imaginer ?

Qui avez-vous envie de devenir dans les prochaines années ?

 

Nous sommes le fruit de notre imagination. Le cerveau ne fait pas de différence entre la passé, le présent et le futur. 

 

Chrystèle TRUEBA

Conseillère en développement personnel et spirituel - Assistante de vie dépendante 

Article(s) complémentaire(s)
S'intensifier intérieurement
Mots clés: #loiattractration
 


 
 
posté le vendredi 30 décembre 2016 à 09:55

Quel est votre capital confiance ?

 

La confiance en soi est un sentiment important à adopter dans nos vies. Lorsque ce sentiment est absent en nous ou peu présent, c’est comme si…on se méfie  de soi-même. Fort freinant car, la confiance en soi est l’un des « ingrédients » de base qui permet de penser à soi d’une façon agréable et juste.


Comment voulez-vous que les personnes de votre entourage ont confiance en vous si vous-même vous doutez de vos propres capacités physiques, affectives et émotionnelles ?


Comment voulez-vous que les personnes de votre entourage ont foi en vos qualités et vos atouts si vous-même vous doutez de vos capacités ?


À l’aide de ce test, identifiez avec précision et sincérité votre confiance en vous à travers ce que vous faites,  ce que vous partagez ou non avec les autres.

Notez sur une feuille les affirmations suivantes entre 1 et 10 (1 : pas du tout      10: tout à fait vrai) 

 

 

1) Je m’accepte comme je suis

2) Je me sens très souvent en accord avec moi-même

3) Je suis capable de m’affirmer

4) J’apprécie la personne que je suis

5) J’accepte les compliments facilement

6) J’aime être seul (e) avec moi-même

7) J’ai une belle image de moi

8) J’ai le sentiment que ma vie a du sens

9) Je me réalise au travers de ce que fais (activités professionnelles ou autre)

10) J’accepte les différences entre les autres et moi.

11) J’accepte mes faiblesses

12) Je m’accorde de temps pour moi seul (e)

13) J’ai confiance en moi pour relever les défis de la vie

14) J’exprime ouvertement mon amour et mon affection pour les autres

15) Je suis bienveillant avec moi-même

16) J’ai l’impression de choisir ma vie

17) Je crois que je suis unique

18) Les autres m’acceptent et m’apprécient comme je suis

19) Je vis en accord avec mes valeurs

20) J’ai l’impression d’avoir une influence positive sur mon entourage.

Comptabilisez maintenant tous vos points.

Si vous avez moins de 80 points, votre confiance en vous est à améliorer en profondeur pour être simplement plus heureux au quotidien et en compagnie des autres. Encore plus proche de cette réalité intérieure  si vous êtes dans la première moitié du chiffre

Si vous avez entre 81 et 130, votre confiance en vous est correcte et plutôt bien établie pour ceux qui sont à la deuxième moitié de la fourchette. Fort à croire que même si dans certaines situations vous n’êtes pas des plus à l’aise que vous réussissez souvent à gérer en prenant un peu sur vous.

Si vous avez entre 131 et 200, votre confiance en vous est forte. Tout porte à croire que vous n’avez pas peur des situations nouvelles, des personnes différentes. 

 

A ce test, j’ai obtenu 166 points. Il est vrai, que depuis que je change mes comportements erronés et limitants, depuis que j’ose imaginer et réaliser mes rêves/mes pensées-idées intuitives que j’ai désormais confiance en moi, en la vie. Il est vrai aussi, qu’aujourd’hui je suis capable de réaliser que l’inconnu (l’inconnu selon ma vision je le vois désormais comme des opportunités de vivre des nouvelles expériences, je l’imagine comme un « redbuLL bu  » me faisant pousser des ailes dans le dos et me permettant ainsi mon envol vers mes réalisations concrètes de mes désirs/rêves.


Pour (re)trouver une telle foi en moi, j’ai expérimenté cet outil thérapeutique partagé ci-dessus en bleu.


Lors de consultations visant à retrouver ou trouver confiance en soi, je suggère aux personnes qui me demandent de les accompagner à ré-entrevoir l’existence  de leur confiance en eux et en la vie d’utiliser pour eux-même ce même outil d’hypnothérapie. Par la suite, nous voyons ensemble la deuxième partie du « programme » : Comment allons-nous changer/adapter (ou pas si ça résonne direct en eux) l’exercice/outil que j’avais élaboré pour moi-même en pareille situation qu’est la leur ici-même pour eux. Ainsi, cet outil, si le cas doit se présenter ainsi pour leur bien-être, devient leur propre exercice/outil personnalisé à leur besoin actuel.


L’une de mes premières actions que j’ai entrepris pour moi-même pour  (ré)élever ma confiance en moi a été de prendre conscience que ma confiance en moi résidait  toujours quelque part en moi. Elle etaii là…elle attendait juste que je reprenne conscience de son existence et que je « vois » toute l’aide précieuse qu’elle m’apporterait dès que j’aurai REprit contact avec elle.


Elle joue aujourd’hui, un rôle majeur dans le fait que j’ose enfin, mettre en pratique réellement mes rêves, mes désirs, mes projets pour que je les expérimente réellement dans ma vie-ci.


Elle attendait quoi ? Elle attendait juste que je me m’aide de ses pouvoirs salvateurs pour le grand bien de mon corps émotionnel chéri .

 

Et vous ?


A quelle distance vous êtes vous estimés être de …votre confiance en réalisant ce test/outil ?


Et si  tant même, que vous vous êtes observé par ce test réalisé à une distance d’elle qu’en assez éloignée à votre goût, en avez-vous néanmoins envie de vous (ré)approcher d’elle ? , vous la (ré)approprier.


Si tel est votre envie réelle, là ici et maintenant, si vous désirez/ressentez qu’il est temps d’aller la reconquérir et que vous sentez en vous que je peux vous êtes utile en tant qu’accompagnante de votre vouloir de reprendre confiance en vous et en la vie, vous pouvez me contacter au  

06 67 57 41 59 ou m’en informer par mail à l’adresse qui suit : chrysteletrueba@gmail.com 

 

Outil thérapeutique :  

 

Anthony Robbins : Croire en soi 

 

 

Article(s) complémentaire(s)
L'éducation émotionnelle de vos enfants
 


 
 
posté le mercredi 28 décembre 2016 à 16:46

L'art de la négociation dans une relation

 

 

 

Toute relation intime implique la rencontre de deux univers différents, deux univers qui se complètent et qui s'opposent. L'autre n'est pas un clone de nous-même, ni l'incarnation de notre princesse ou prince charmant qui n'existe que dans nos fantasmes. Il y aura donc inévitablement des sources de conflits et des crises. Chez les couples malheureux, les différends deviennent des blocages permanents alors que les couples heureux ne cherchent plus, après un certain temps, à résoudre ces blocages: ils apprennent à les gérer de telle sorte qu'ils n'empoisonnent pas leur existence...

Les partenaires heureux n'essaient pas à tout prix d'établir un consensus: plus que la résolution de conflits, ils veulent préserver la qualité de leur relation et de leur amour. Ils préfèrent être heureux plutôt que d'avoir raison ou le dernier mot. Ils sont passés maîtres dans l'art de désamorcer les conflits, dans l'art de la négociation, car ils savent qu'à l'intérieur d'un couple il ne peut y avoir que deux gagnants ou deux perdants. Mais quelle est la différence entre compromis, prix à payer et négociation?

Contrairement à la croyance populaire, les couples heureux ne font pas de compromis; ils seraient au contraire plutôt exigeants. Dans un compromis, les deux protagonistes cèdent un peu de terrain pour sauver la face, mais se retrouvent avec une position insatisfaisante pour les deux, une situation perdant-perdant. Certaines situations (aller voir un film d'action ou une comédie romantique) sont sans trop de conséquences, mais d'autres sont beaucoup plus dramatiques: si la libido de l'un des partenaires exige trois relations sexuelles par semaine et celle de l'autre, une seule, le compromis à deux rapports intimes par semaine ne fera qu'augmenter la frustration des deux partenaires. La dynamique perdant-perdant, même sur des enjeux mineurs, ne peut qu'être nocive avec le temps. L'objectif d'une bonne négociation est d'arriver à une situation gagnant-gagnant. Dans le premier cas, chacun peut aller voir le film désiré chacun de son côté et se retrouver à la sortie du cinéma ou, mieux encore, trouver une comédie romantique remplie d'action ou un bon suspense autour d'une relation amoureuse. La différence de libido est certes plus difficile à surmonter, mais il arrive souvent que tout ne soit qu'une question de "timing" ou que les partenaires puissent à tour de rôle prendre l'initiative de la relation et du déroulement de celle-ci. Les hommes (ce sont généralement eux qui ont une plus forte libido) devraient se rappeler que les femmes ont généralement besoin de se sentir appréciées pour elles-mêmes, et détendues, pour être plus réceptives à l'intimité sexuelle. Il serait peut-être utile qu'ils remettent à l'ordre du jour toutes les techniques de séduction qu'ils ont utilisées lors de la lune de miel, alors qu'ils faisaient l'amour jusqu'à cinq fois par semaine.

Les couples heureux acceptent toutefois de payer le prix qu'il faut pour obtenir ce qu'ils veulent; ils prennent la responsabilité de leurs besoins et désirs et utilisent les stratégies nécessaires pour les satisfaire. Ils acceptent, par exemple, de payer un montant élevé pour une bonne bouteille de vin, mais ils exigent d'en avoir pour leur argent et n'hésitent pas à retourner la bouteille s'ils ne sont pas satisfaits. Faire un compromis serait, comme l'affIrme un dicton populaire, de mettre de l'eau dans son vin. La négociation n'est pas le résultat d'un compromis, mais une entente qui satisfait les deux partenaires. Les couples heureux sont passés maîtres dans l'art de désamorcer les conflits et dans l'art de la négociation, ce qui ne veut pas nécessairement dire qu'ils trouvent une solution à tous les problèmes, la solution pouvant être qu'il n'y ajustement pas de solution et qu'il faudra apprendre à vivre avec un problème insoluble...

Pour les problèmes solubles, la négociation se fait en cinq grandes étapes: 1. La description du problème; 2. La recherche de solutions; 3. Le choix d'une solution; 4. La mise en pratique de la solution retenue et 5. L'évaluation...

Il faut évidemment rester en état d'écoute active tout au long du processus qui peut être relativement rapide ou prendre parfois quelques jours. Il se peut aussi que le couple n'arrive pas à trouver de solution et doive accepter que le problème soit insoluble. Il ne faut jamais perdre de vue que la communication n'est pas toute-puissante, qu'elle peut être clé de l'amour, mais aussi source de mésentente. Les dynamiques de la communication efficace et de la non violente doivent être préférées aux communications "tu, tu, tu, tu ... ", mais n'oubliez pas les limites de ces styles de communication et du fait que vous n'êtes pas des spécialistes de l'écoute active, comme peuvent l'être les thérapeutes.

Toute décision concernant le couple ne doit jamais être unilatérale. À titre d'exemple, j'ai eu un ami, grand amateur de pêche, qui avait toujours rêvé d'avoir un pied-à-terre au bord d'un lac. Un jour, il apprend à sa femme, sans jamais lui avoir parlé de ce rêve en détail, qu'il vient de faire l'acquisition d'un magnifique chalet avec deux chambres et qu'enfin ils pourront profiter de leurs vacances annuelles et de leur temps libre pour aller pêcher tous deux et en famille. Quelle ne fut pas sa surprise de voir sa femme éclater en sanglots. Pour elle, ce chalet représentait davantage l'esclavage d'une deuxième maison à ranger et à récurer qu'une source de plaisirs; elle aurait plutôt préféré utiliser leurs économies pour se payer un voyage annuel en amoureux dans un pays exotique, quitte à prévoir une excursion de pêche lors de chaque voyage...

Dans la communication entre deux personnes, il n'existe qu'un seul tuyau pour transporter les messages positifs et les messages négatifs. Les messages positifs sont généralement reçus de façon positive, quoiqu'il puisse y avoir des exceptions et des interprétations de la part du receveur. Les messages négatifs suscitent généralement une réaction aussi négative, à moins d'un excellent sens de l'humour du receveur. Mais il est certain que l'émission continuelle de messages corrosifs ne peut que donner avec le temps un mauvais goût aux messages positifs expédiés dans le même tuyau. Cette image démontre bien que chacun est responsable de son bout de tuyau et non des deux bouts. Un partenaire peut expédier un message positif qui peut être reçu comme un message toxique sans que l'émetteur ait une quelconque responsabilité dans la réception du message. Seule la perception de l'autre est en cause; encore faut-il que le message ait été expédié "clair comme de l'eau de roche". Dans une négociation, je n'ai de pouvoir que sur mon bout du tuyau et aucun sur l'autre bout. Je suis responsable de ma façon de dire les choses et d'interpréter les messages de l'autre. Je peux chercher à avoir raison en imposant ma façon de voir ou décider d'être heureux en acceptant aussi d'être influencé par l'autre.

Le bonheur conjugal est donc fait de bonheur personnel, du choix d'un partenaire compatible quoique imparfait, de la connaissance de soi et de l'autre en tant que personne unique et sexuée, d'une prise de responsabilité totale de l'état du couple, de la capacité de contenir ses pulsions et de gérer ses émotions, de l'acquisition d'habiletés relationnelles efficaces et d'une excellente capacité de négociation à double gagnant. Lorsque tous ces ingrédients sont présents, la vie amoureuse et la vie sexuelle sont resplendissantes.

Extrait du livre "Qui sont ces couples heureux" de Yvon Dallaire
Mots clés: #couple #thérapie
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article