Coach en développement personnel et spirituel

psychothérapeute

posté le 11-01-2017 à 11:32:29

Et si l'internet portait mal son nom (1-terre-nette) ?

 

Selon moi, il est important de diffuser ce message de sensibilisation. 

 

 
Le lien de cette réalité :  Internet pollue autant que les avions
 
Je vous souhaite une belle journée
 
Chrystèle TRUEBA
Conseillère en développement personnel et spirituel
BRETAGNE - Ille et Vilaine (35) - Thourie 

 

Mots clés: #pollution
 


 
 
posté le 10-01-2017 à 10:37:16

Faites de votre vie une œuvre d’art/un rêve

 

 

 

C’est de loin l’un des meilleurs conseils que l’on m’ait jamais donné. Un précieux conseil qui m’a accompagné dans les moments de joie, comme dans les moments de doute et dans les épreuves.

 

Une parole de sagesse qui a profondément nourri mon désir intense de continuer le cheminement vers la réalisation de mes rêves.

 

Et si vous aussi, vous vous mettiez dès maintenant dans la peau d’un créateur pour créer la vie dont vous rêvez ?

 

En effet, certains poursuivent le bonheur, d’autres le créent…

 

Je vous encourage vivement d'écouter cette courte vidéo ci-dessous  : 

 

Et je vous recommande de vraiment vous poser ces quelques questions :

 

Qu'est-ce que vous avez envie de créer ?

Qu'est-ce que vous avez envie d'imaginer ?

Qui avez-vous envie de devenir dans les prochaines années ?

 

Nous sommes le fruit de notre imagination. Le cerveau ne fait pas de différence entre la passé, le présent et le futur. 

 

Chrystèle TRUEBA

Conseillère en développement personnel et spirituel - Assistante de vie dépendante 

Mots clés: #loiattractration
 


 
 
posté le 30-12-2016 à 09:55:01

Quel est votre capital confiance ?

 

La confiance en soi est un sentiment important à adopter dans nos vies. Lorsque ce sentiment est absent en nous ou peu présent, c’est comme si…on se méfie  de soi-même. Fort freinant car, la confiance en soi est l’un des « ingrédients » de base qui permet de penser à soi d’une façon agréable et juste.


Comment voulez-vous que les personnes de votre entourage ont confiance en vous si vous-même vous doutez de vos propres capacités physiques, affectives et émotionnelles ?


Comment voulez-vous que les personnes de votre entourage ont foi en vos qualités et vos atouts si vous-même vous doutez de vos capacités ?


À l’aide de ce test, identifiez avec précision et sincérité votre confiance en vous à travers ce que vous faites,  ce que vous partagez ou non avec les autres.

Notez sur une feuille les affirmations suivantes entre 1 et 10 (1 : pas du tout      10: tout à fait vrai) 

 

 

1) Je m’accepte comme je suis

2) Je me sens très souvent en accord avec moi-même

3) Je suis capable de m’affirmer

4) J’apprécie la personne que je suis

5) J’accepte les compliments facilement

6) J’aime être seul (e) avec moi-même

7) J’ai une belle image de moi

8) J’ai le sentiment que ma vie a du sens

9) Je me réalise au travers de ce que fais (activités professionnelles ou autre)

10) J’accepte les différences entre les autres et moi.

11) J’accepte mes faiblesses

12) Je m’accorde de temps pour moi seul (e)

13) J’ai confiance en moi pour relever les défis de la vie

14) J’exprime ouvertement mon amour et mon affection pour les autres

15) Je suis bienveillant avec moi-même

16) J’ai l’impression de choisir ma vie

17) Je crois que je suis unique

18) Les autres m’acceptent et m’apprécient comme je suis

19) Je vis en accord avec mes valeurs

20) J’ai l’impression d’avoir une influence positive sur mon entourage.

Comptabilisez maintenant tous vos points.

Si vous avez moins de 80 points, votre confiance en vous est à améliorer en profondeur pour être simplement plus heureux au quotidien et en compagnie des autres. Encore plus proche de cette réalité intérieure  si vous êtes dans la première moitié du chiffre

Si vous avez entre 81 et 130, votre confiance en vous est correcte et plutôt bien établie pour ceux qui sont à la deuxième moitié de la fourchette. Fort à croire que même si dans certaines situations vous n’êtes pas des plus à l’aise que vous réussissez souvent à gérer en prenant un peu sur vous.

Si vous avez entre 131 et 200, votre confiance en vous est forte. Tout porte à croire que vous n’avez pas peur des situations nouvelles, des personnes différentes. 

 

A ce test, j’ai obtenu 166 points. Il est vrai, que depuis que je change mes comportements erronés et limitants, depuis que j’ose imaginer et réaliser mes rêves/mes pensées-idées intuitives que j’ai désormais confiance en moi, en la vie. Il est vrai aussi, qu’aujourd’hui je suis capable de réaliser que l’inconnu (l’inconnu selon ma vision je le vois désormais comme des opportunités de vivre des nouvelles expériences, je l’imagine comme un « redbuLL bu  » me faisant pousser des ailes dans le dos et me permettant ainsi mon envol vers mes réalisations concrètes de mes désirs/rêves.


Pour (re)trouver une telle foi en moi, j’ai expérimenté cet outil thérapeutique partagé ci-dessus en bleu.


Lors de consultations visant à retrouver ou trouver confiance en soi, je suggère aux personnes qui me demandent de les accompagner à ré-entrevoir l’existence  de leur confiance en eux et en la vie d’utiliser pour eux-même ce même outil d’hypnothérapie. Par la suite, nous voyons ensemble la deuxième partie du « programme » : Comment allons-nous changer/adapter (ou pas si ça résonne direct en eux) l’exercice/outil que j’avais élaboré pour moi-même en pareille situation qu’est la leur ici-même pour eux. Ainsi, cet outil, si le cas doit se présenter ainsi pour leur bien-être, devient leur propre exercice/outil personnalisé à leur besoin actuel.


L’une de mes premières actions que j’ai entrepris pour moi-même pour  (ré)élever ma confiance en moi a été de prendre conscience que ma confiance en moi résidait  toujours quelque part en moi. Elle etaii là…elle attendait juste que je reprenne conscience de son existence et que je « vois » toute l’aide précieuse qu’elle m’apporterait dès que j’aurai REprit contact avec elle.


Elle joue aujourd’hui, un rôle majeur dans le fait que j’ose enfin, mettre en pratique réellement mes rêves, mes désirs, mes projets pour que je les expérimente réellement dans ma vie-ci.


Elle attendait quoi ? Elle attendait juste que je me m’aide de ses pouvoirs salvateurs pour le grand bien de mon corps émotionnel chéri .

 

Et vous ?


A quelle distance vous êtes vous estimés être de …votre confiance en réalisant ce test/outil ?


Et si  tant même, que vous vous êtes observé par ce test réalisé à une distance d’elle qu’en assez éloignée à votre goût, en avez-vous néanmoins envie de vous (ré)approcher d’elle ? , vous la (ré)approprier.


Si tel est votre envie réelle, là ici et maintenant, si vous désirez/ressentez qu’il est temps d’aller la reconquérir et que vous sentez en vous que je peux vous êtes utile en tant qu’accompagnante de votre vouloir de reprendre confiance en vous et en la vie, vous pouvez me contacter au  

06 67 57 41 59 ou m’en informer par mail à l’adresse qui suit : chrysteletrueba@gmail.com 

 

Outil thérapeutique :  

 

Anthony Robbins : Croire en soi 

 

 

 


 
 
posté le 28-12-2016 à 16:46:42

L'art de la négociation dans une relation

 

 

 

Toute relation intime implique la rencontre de deux univers différents, deux univers qui se complètent et qui s'opposent. L'autre n'est pas un clone de nous-même, ni l'incarnation de notre princesse ou prince charmant qui n'existe que dans nos fantasmes. Il y aura donc inévitablement des sources de conflits et des crises. Chez les couples malheureux, les différends deviennent des blocages permanents alors que les couples heureux ne cherchent plus, après un certain temps, à résoudre ces blocages: ils apprennent à les gérer de telle sorte qu'ils n'empoisonnent pas leur existence...

Les partenaires heureux n'essaient pas à tout prix d'établir un consensus: plus que la résolution de conflits, ils veulent préserver la qualité de leur relation et de leur amour. Ils préfèrent être heureux plutôt que d'avoir raison ou le dernier mot. Ils sont passés maîtres dans l'art de désamorcer les conflits, dans l'art de la négociation, car ils savent qu'à l'intérieur d'un couple il ne peut y avoir que deux gagnants ou deux perdants. Mais quelle est la différence entre compromis, prix à payer et négociation?

Contrairement à la croyance populaire, les couples heureux ne font pas de compromis; ils seraient au contraire plutôt exigeants. Dans un compromis, les deux protagonistes cèdent un peu de terrain pour sauver la face, mais se retrouvent avec une position insatisfaisante pour les deux, une situation perdant-perdant. Certaines situations (aller voir un film d'action ou une comédie romantique) sont sans trop de conséquences, mais d'autres sont beaucoup plus dramatiques: si la libido de l'un des partenaires exige trois relations sexuelles par semaine et celle de l'autre, une seule, le compromis à deux rapports intimes par semaine ne fera qu'augmenter la frustration des deux partenaires. La dynamique perdant-perdant, même sur des enjeux mineurs, ne peut qu'être nocive avec le temps. L'objectif d'une bonne négociation est d'arriver à une situation gagnant-gagnant. Dans le premier cas, chacun peut aller voir le film désiré chacun de son côté et se retrouver à la sortie du cinéma ou, mieux encore, trouver une comédie romantique remplie d'action ou un bon suspense autour d'une relation amoureuse. La différence de libido est certes plus difficile à surmonter, mais il arrive souvent que tout ne soit qu'une question de "timing" ou que les partenaires puissent à tour de rôle prendre l'initiative de la relation et du déroulement de celle-ci. Les hommes (ce sont généralement eux qui ont une plus forte libido) devraient se rappeler que les femmes ont généralement besoin de se sentir appréciées pour elles-mêmes, et détendues, pour être plus réceptives à l'intimité sexuelle. Il serait peut-être utile qu'ils remettent à l'ordre du jour toutes les techniques de séduction qu'ils ont utilisées lors de la lune de miel, alors qu'ils faisaient l'amour jusqu'à cinq fois par semaine.

Les couples heureux acceptent toutefois de payer le prix qu'il faut pour obtenir ce qu'ils veulent; ils prennent la responsabilité de leurs besoins et désirs et utilisent les stratégies nécessaires pour les satisfaire. Ils acceptent, par exemple, de payer un montant élevé pour une bonne bouteille de vin, mais ils exigent d'en avoir pour leur argent et n'hésitent pas à retourner la bouteille s'ils ne sont pas satisfaits. Faire un compromis serait, comme l'affIrme un dicton populaire, de mettre de l'eau dans son vin. La négociation n'est pas le résultat d'un compromis, mais une entente qui satisfait les deux partenaires. Les couples heureux sont passés maîtres dans l'art de désamorcer les conflits et dans l'art de la négociation, ce qui ne veut pas nécessairement dire qu'ils trouvent une solution à tous les problèmes, la solution pouvant être qu'il n'y ajustement pas de solution et qu'il faudra apprendre à vivre avec un problème insoluble...

Pour les problèmes solubles, la négociation se fait en cinq grandes étapes: 1. La description du problème; 2. La recherche de solutions; 3. Le choix d'une solution; 4. La mise en pratique de la solution retenue et 5. L'évaluation...

Il faut évidemment rester en état d'écoute active tout au long du processus qui peut être relativement rapide ou prendre parfois quelques jours. Il se peut aussi que le couple n'arrive pas à trouver de solution et doive accepter que le problème soit insoluble. Il ne faut jamais perdre de vue que la communication n'est pas toute-puissante, qu'elle peut être clé de l'amour, mais aussi source de mésentente. Les dynamiques de la communication efficace et de la non violente doivent être préférées aux communications "tu, tu, tu, tu ... ", mais n'oubliez pas les limites de ces styles de communication et du fait que vous n'êtes pas des spécialistes de l'écoute active, comme peuvent l'être les thérapeutes.

Toute décision concernant le couple ne doit jamais être unilatérale. À titre d'exemple, j'ai eu un ami, grand amateur de pêche, qui avait toujours rêvé d'avoir un pied-à-terre au bord d'un lac. Un jour, il apprend à sa femme, sans jamais lui avoir parlé de ce rêve en détail, qu'il vient de faire l'acquisition d'un magnifique chalet avec deux chambres et qu'enfin ils pourront profiter de leurs vacances annuelles et de leur temps libre pour aller pêcher tous deux et en famille. Quelle ne fut pas sa surprise de voir sa femme éclater en sanglots. Pour elle, ce chalet représentait davantage l'esclavage d'une deuxième maison à ranger et à récurer qu'une source de plaisirs; elle aurait plutôt préféré utiliser leurs économies pour se payer un voyage annuel en amoureux dans un pays exotique, quitte à prévoir une excursion de pêche lors de chaque voyage...

Dans la communication entre deux personnes, il n'existe qu'un seul tuyau pour transporter les messages positifs et les messages négatifs. Les messages positifs sont généralement reçus de façon positive, quoiqu'il puisse y avoir des exceptions et des interprétations de la part du receveur. Les messages négatifs suscitent généralement une réaction aussi négative, à moins d'un excellent sens de l'humour du receveur. Mais il est certain que l'émission continuelle de messages corrosifs ne peut que donner avec le temps un mauvais goût aux messages positifs expédiés dans le même tuyau. Cette image démontre bien que chacun est responsable de son bout de tuyau et non des deux bouts. Un partenaire peut expédier un message positif qui peut être reçu comme un message toxique sans que l'émetteur ait une quelconque responsabilité dans la réception du message. Seule la perception de l'autre est en cause; encore faut-il que le message ait été expédié "clair comme de l'eau de roche". Dans une négociation, je n'ai de pouvoir que sur mon bout du tuyau et aucun sur l'autre bout. Je suis responsable de ma façon de dire les choses et d'interpréter les messages de l'autre. Je peux chercher à avoir raison en imposant ma façon de voir ou décider d'être heureux en acceptant aussi d'être influencé par l'autre.

Le bonheur conjugal est donc fait de bonheur personnel, du choix d'un partenaire compatible quoique imparfait, de la connaissance de soi et de l'autre en tant que personne unique et sexuée, d'une prise de responsabilité totale de l'état du couple, de la capacité de contenir ses pulsions et de gérer ses émotions, de l'acquisition d'habiletés relationnelles efficaces et d'une excellente capacité de négociation à double gagnant. Lorsque tous ces ingrédients sont présents, la vie amoureuse et la vie sexuelle sont resplendissantes.

Extrait du livre "Qui sont ces couples heureux" de Yvon Dallaire
Mots clés: #couple #thérapie
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article